Lost Asylum – Les 5 types de peur

JoëlActu escape game, Du lol sur les escape game

Un escape game basé sur l’horreur !

Lost Asylum a ouvert en 2015 et depuis de nombreux groupes sont venus braver l’horreur et les énigmes que renferme cet escape game. Certains groupes parviennent à s’enfuir, d’autres sont peut être encore bloqués à l’intérieur mais ce qui est sûr c’est que la façon dont les joueurs réagissent à la peur influence beaucoup leur capacité de réflexion.

Même si on réagit tous d’une manière différente à la peur, nous avons listé 5 types de réactions qui reviennent souvent et que les joueurs peuvent traverser dans Lost Asylum.

Tout commence à l’intérieur

Beaucoup de joueurs vont tenter d’intérioriser leur peur durant la partie. Malgré quelques sursauts ou quelques cris de surprise, ils tentent souvent de rester calme pour combattre la peur qui les envahit, sans toutefois la surmonter totalement. Après tout, l’ambiance des lieux est anxiogène, est-on vraiment sûr qu’il ne va rien se passer dans cet endroit ?

Quand un joueur intériorise trop

Il est très difficile de savoir ce que pensent les joueur qui  intériorisent, ont-ils peur ? sont-ils en train de s’ennuyer ou de réfléchir ? Nous sommes souvent surpris en tant que game master quand à la sortie du jeu ils nous avouent avoir besoin d’un caleçon de rechange ! Les apparences sont parfois trompeuses !

La plupart des joueurs passent par cette étape d’intériorisation, surtout au début lorsqu’ils sont concentrés sur leur objectif « sortir de la salle ! » mais bien souvent ils passent à d’autres types de réactions en cours de jeu.

La colère pour combattre la peur

Putain si ça recommence je lui défonce sa mère !

a t-on encore entendu ce matin dans Lost Asylum.

A l’instar d’un animal blessé et acculé, certains joueurs réagissent violemment à la peur. Le joueur tente de dominer sa peur mais c’est destructeur pour le travail d’équipe car il perd toute capacité de réflexion. Au mieux, il laissera son équipe raisonner seule sur les énigmes, au pire il bloquera l’avancée du groupe.

 

L’humour à la rescousse

Les joueurs qu’on préfère ! Ils ont peur et ils continuent de s’amuser sur les énigmes ! L’humour est un bon remède contre la peur, il permet de détendre l’atmosphère pour ne pas céder à la panique. Contrairement à la colère l’humour n’entrave pas les capacités de réflexion… la plupart du temps.

La force tranquille

Ca arrive aussi ! Quelques joueurs semblent ignorer ce qu’est la peur. Ils ne bougent pas un sourcil, là où d’autres hurlent de terreur, tout juste si on entend de temps à autre un léger « Ah ? » plus curieux que peureux… Une réaction très frustrante pour ceux qui tentent d’effrayer ce genre de personne!

Ces joueurs sont évidemment avantagés puisque le gameplay de Lost Asylum est en partie basé sur l’effet d’angoisse et les handicaps qui sont censés être provoqués durant la partie.

 

La victime qui extériorise

Plus le temps passe et plus nous ajoutons des détails dans Lost Asylum pour qu’il devienne toujours un peu plus angoissant. Même si dans certains cas la peur ne prend pas chez certains, il arrive au contraire qu’elle prenne trop chez d’autres. Les joueurs peuvent réagir à la peur en se repliant complètement sur eux mêmes, en monopolisant l’attention du groupe entier sur eux. C’est la peur à l’état brut, tout ce qu’il y a de plus paralysant. Les joueurs qui tombent dans cet état n’arrivent plus du tout à raisonner, ils perdent totalement l’objectif de vue et transmettent très facilement leur propre peur au groupe entier !

Il nous arrive parfois qu’un joueur appuie sur le bouton de sortie d’urgence pour sortir avant la fin de la partie !

 

Vous vous êtes sûrement reconnus dans l’une de ces réactions face à la peur, peut être même dans plusieurs ! La cerise sur le gâteau pour nous qui sommes devant l’écran ce sont les petits détails qui ressortent lorsque quelqu’un à peur. Certains vont parler avec un accent qui remonte, d’autres vont commencer à avoir des réaction un peu plus… originales, en tout cas si vous vous retrouvez dans l’asile ou dans un autre escape game d’une même nature, essayez de faire attention à ces détails chez vos coéquipiers !